Arpentage « Les doigts coupés» – Paola Tabet

« Les doigts coupés » de Paola Tabet

Cet arpentage est proposé dans le cadre d’un cycle « Femmes et travail – On arrête toutes ? »
(plus de détails sur le cycle plus bas dans la description)

Date : le lundi 31 août à 19h

Lieu : Bar Mon Oncle ( 16 rue d’Alger 44000 NANTES)

Inscription : https://framaforms.org/arpentage-la-construction-sociale-de-linegalite-des-sexes-des-outils-et-des-corps-de-paola-tabet

Durée approximative : 2h / 2h30.

En non-mixité (tout le monde sauf hommes cis)

Prix libre (participation aux frais d’achat du livre)

A propos du livre

Titre certes énigmatique, mais qui expose la violence extrême à laquelle aboutit parfois la domination des hommes sur les femmes. Paola Tabet s’empare de cette violence et la dépouille de ses oripeaux psychologiques pour donner à voir la réalité d’un système social multiple dans ses formes selon les sociétés, mais unique dans sa structure. Au fil de démonstrations rigoureuses, elle s’appuie sur un travail de terrain mené principalement en Afrique ainsi que sur d’abondantes sources historiques et ethnographiques.
Les trois piliers de cet agencement sont ici présentés et analysés : l’accaparement des armes et des outils les plus performants par les hommes, la reproduction forcée, l’échange économico-sexuel. Paola Tabet est une des théoriciennes les plus importantes dans le champ de l’anthropologie féministe. Ce livre constitue à la fois une reprise de ses recherches antérieures et une tentative pour présenter son oeuvre de façon plus accessible à un large public sans renier pour autant la rigueur nécessaire à tout travail scientifique.
Sous le titre Le dita tagliate, il est paru initialement en Italie, en 2014.

>> CYCLE « FEMMES ET TRAVAIL – ON ARRÊTE TOUTES ? »

La préparation d’une grève féministe implique de se poser la question de la grève du travail rémunéré, mais aussi de tout le travail effectué gratuitement par les femmes, au bénéfice d’autres personnes : travail domestique, bénévolat, care, charge mentale…

Il semble plus difficile pour les femmes de prendre conscience de la place de ce travail gratuit dans leurs vies, et surtout d’envisager d’en faire grève, en raison de freins affectifs ou matériels notamment.

La commission féministe de l’UP a décidé de participer à sa manière, et avec ses outils, à la préparation de la mobilisation du 8 mars prochain.

Nous proposons, dès maintenant, de multiplier les espaces de conscientisation et de réflexion sur ces questions, dans le but de nous permettre de trouver collectivement les ressources et les solutions pour lever ces freins, pour envisager réellement une grève du travail rémunéré comme non-rémunéré.

Pour la plupart des ateliers, nous proposerons plusieurs dates, horaires et lieux, pour permettre au plus grand nombre d’y participer, quelles que soient nos situations professionnelles, familiales ou autres.

En particulier, nous essaierons de proposer régulièrement des ateliers dans lesquels les enfants seront les bienvenu-es. Dans ce cas, nous essaierons de vous fournir un maximum d’informations sur les conditions d’accueil des enfants, mais n’hésitez pas à nous solliciter si vous avez besoin d’autres informations pour pouvoir envisager d’y participer avec votre ou vos enfants.

Qu’est-ce qu’un arpentage?


L’arpentage est un outil de lecture collective issu de la culture ouvrière, imaginé et utilisé en particulier par les cercles ouvriers à partir du 19eme siècle. Il s’agit de lire un ouvrage, un article ou une brochure collectivement en la découpant en plusieurs parties. Chaque participante et participant lit une partie de l’ouvrage. Des consignes sont proposées pour faciliter la restitution que chaque lecteur et lectrice fera au reste du groupe. La restitution a pour objectif de favoriser le partage d’une compréhension globale de l’ouvrage et d’une vision propre au groupe de son contenu.
Inutile de lire le livre avant de venir, nous vous conseillons même de ne pas le faire, pour vivre cette expérience collectivement !

Commentaires