Arpentage « L’injustice ménagère » – 29 juin

Arpentage : « L’injustice ménagère » d’Isabelle Clair, Sandra Gaviria, Muriel Letrai, sous la direction de François de Singly.

Cet arpentage est proposé dans le cadre d’un cycle « Femmes et travail – On arrête toutes ? »
(plus de détails sur le cycle plus bas dans la description)

Date : le lundi 29 juin à 19h

Lieu : Bar Mon Oncle ( 16 rue d’alger 44000 NANTES)

Inscription : https://framaforms.org/arpentage-du-livre-linjustice-menagere-1592725417

Durée approximative : 2h / 2h30.

En non-mixité (tout le monde sauf hommes cis)

Prix libre (participation aux frais d’achat du livre)

Cet arpentage est également proposé le mercredi 15 juillet au bar Pioche.

A propos du livre

« Malgré le féminisme, malgré une apparente évolution des mentalités, une évidente inégalité persiste entre hommes et femmes dans la répartition des tâches ménagères. Maintien de la domination masculine ? Intériorisation séculaire par les femmes de leur « rôle » d’âme du foyer ? Dans cet ouvrage fondé sur des enquêtes de terrain d’une grande richesse, les auteurs analysent avec minutie les liens entre inégalités et injustice ménagère, dissipant au passage les explications toutes faites. Au-delà d’un mécontentement sous-jacent, les femmes « justifient », voire revendiquent cette distribution inégalitaire du travail domestique, pouvant aller jusqu’à rejeter le contrôle masculin sur ce territoire de leur quotidien, tout en demandant alors d’autres preuves d’attention. Comment dès lors lutter contre l’injustice ménagère ? « 

>> CYCLE « FEMMES ET TRAVAIL – ON ARRÊTE TOUTES ? »

La préparation d’une grève féministe implique de se poser la question de la grève du travail rémunéré, mais aussi de tout le travail effectué gratuitement par les femmes, au bénéfice d’autres personnes : travail domestique, bénévolat, care, charge mentale…

Il semble plus difficile pour les femmes de prendre conscience de la place de ce travail gratuit dans leurs vies, et surtout d’envisager d’en faire grève, en raison de freins affectifs ou matériels notamment.

La commission féministe de l’UP a décidé de participer à sa manière, et avec ses outils, à la préparation de la mobilisation du 8 mars prochain.

Nous proposons, dès maintenant, de multiplier les espaces de conscientisation et de réflexion sur ces questions, dans le but de nous permettre de trouver collectivement les ressources et les solutions pour lever ces freins, pour envisager réellement une grève du travail rémunéré comme non-rémunéré.

Pour la plupart des ateliers, nous proposerons plusieurs dates, horaires et lieux, pour permettre au plus grand nombre d’y participer, quelles que soient nos situations professionnelles, familiales ou autres.

En particulier, nous essaierons de proposer régulièrement des ateliers dans lesquels les enfants seront les bienvenu-es. Dans ce cas, nous essaierons de vous fournir un maximum d’informations sur les conditions d’accueil des enfants, mais n’hésitez pas à nous solliciter si vous avez besoin d’autres informations pour pouvoir envisager d’y participer avec votre ou vos enfants.

Qu’est-ce qu’un arpentage?


L’arpentage est un outil de lecture collective issu de la culture ouvrière, imaginé et utilisé en particulier par les cercles ouvriers à partir du 19eme siècle. Il s’agit de lire un ouvrage, un article ou une brochure collectivement en la découpant en plusieurs parties. Chaque participante et participant lit une partie de l’ouvrage. Des consignes sont proposées pour faciliter la restitution que chaque lecteur et lectrice fera au reste du groupe. La restitution a pour objectif de favoriser le partage d’une compréhension globale de l’ouvrage et d’une vision propre au groupe de son contenu.
Inutile de lire le livre avant de venir, nous vous conseillons même de ne pas le faire, pour vivre cette expérience collectivement !

Commentaires