Arpentage « L’ennemi principal »

La commission féministe de l’Université Populaire de Nantes propose l’arpentage du livre « L’ennemi principal » de Christine Delphy.

Date et horaire : Mercredi 11 juillet 2018 à 19h
Lieu : Bar Pioche, 10 rue de Bel air, 44000 Nantes
En mixité.
Inscription : Sur ce formulaire.
Pour toutes informations envoyez un mail à contact@univpopnantes.org
Evénement Facebook.

Présentation du livre : Qui est l’«ennemi principal»?
Pour la féministe matérialiste qu’est Christine Delphy, il ne s’identifie ni à l’Homme – avec une majuscule –, ni aux hommes en général. Ce n’est en effet ni une essence ni un groupe naturel: c’est un système. Or ce n’est pas non plus, ou plutôt pas principalement, pour cette théoricienne qui s’inspire de Marx mais dans un parfait esprit d’hétérodoxie, le système capitaliste.
L’ennemi principal, c’est ce qu’elle a choisi d’appeler le patriarcat : à savoir un système autonome d’exploitation et de domination. Christine Delphy a entrepris d’en constituer la théorie, très exactement l’économie politique du patriarcat.
«L’ennemi principal», c’est aussi le titre de l’article de Christine Delphy qui, publié en 1970, la première année du Mouvement de libération des femmes, marque le début d’une révolution dans la réflexion féministe. Elle introduisait l’idée alors totalement nouvelle du patriarcat défini comme structure sociale hiérarchique et inégalitaire, en refusant toute explication de la subordination des femmes en termes idéalistes – que ce soit sur des bases biologiques, naturalistes ou essentialistes, ou bien encore fondées sur l’idéologie ou le «discours».

Qu’est-ce qu’un arpentage ?
L’arpentage, ou comment s’approprier rapidement un ouvrage d’apparence complexe

L’arpentage est un outil d’éducation populaire qui invite un groupe de personne à une lecture collective d’un ouvrage de sciences humaines.
Chacun.e lit une partie du livre (pas à voix haute), pour ensuite faire part de son ressenti.
Son but est de parvenir, en un temps limité (ici, une soirée), à «débroussailler» cet ouvrage en mettant en commun les connaissances, les idées et les intuitions des participant.e.s.

Attention : il n’est pas nécessaire de connaître l’ouvrage avant de l’arpenter, il est même préférable de ne pas l’avoir lu !

Laisser un commentaire